ROUE LIBRE SAMAN
31350 SAMAN
06.09.34.72.47

Mauvezin, triste fin !

Mauvezin (32) le samedi 23 septembre 2017 : Ufolep
Participant : Pol Tombelle en 3e cat
 
C’est dans le cadre des fêtes locales que le VC Mauvezin organise son Grand Prix Cycliste Ufolep.
Seul Pol a effectué le voyage pour reconnaître le circuit qui servira de support au championnat régional 2018. Répétition générale aussi pour le club organisateur ! Donc, tout est au point : accueil, sécurité, prix de valeur, …..
Mauvezin n’est pas un petit village comme Saman. C’est une jolie bastide avec une place magnifique (quand elle n’est pas encombrée par les manèges de la foire). Pour trouver le départ de la course, c’est bien simple, il faut se diriger vers le château d’eau qu’on voit de loin. Ca promet un circuit très vallonné. En réalité, il n’en est rien et sur les 11,5 kilomètres de celui-ci, seuls 2 bons kilomètres sont en montée. On commence avec une très longue descente sur une route bien large que l’on quitte pour emprunter la vallée de la Gimone (oui, celle qui passe près de Boulogne et prend sa source à quelques kilomètres de chez Pol !). Cette petite route en sous-bois est magnifique mais, un peu comme dans la vallée de la Nère, on ne sait jamais si on monte, si c’est plat,… Après 6,5 kilomètres de course, un virage serré sur la droite nous amène sur l’autre rive de la rivière et pendant environ 3,5 kilomètres, c’est toujours le même profil. Les choses se compliquent alors avec une longue côte en deux parties, 300 m et 200 m avec un replat de 200 m. C’est court mais il y a de la pente. On entend d’ailleurs, dans un ensemble presque parfait, le claquement des chaines qui tombent du grand au petit plateau dispensant de la sorte une mélodie improvisée au rythme plus proche d’une marche funèbre que de celui de la charge de la cavalerie légère ! Cette côte est suivie d’un long faux-plat de 600 m,  jusqu’au château d’eau. Il reste ensuite, il reste 600 m en descente et 200 m de plat avant la ligne d’arrivée. Les non-grimpeurs ne seront pas à la fête mais auront tout le temps de rentrer mais pas avant la ligne. Aucun doute, il faudra être costaud pour prétendre au titre de champion régional en juin 2018 !
Notre représentant n’a pas encore récupéré des efforts fournis en août et septembre pour aligner les podiums et dès les premiers kilomètres, il sent bien que les jambes ne sont plus au rendez-vous. Au premier passage de la côte, il se retrouve déjà en queue du peloton des 3e catégorie comptant 25 unités et quand il se met en danseuse dans la première partie de celle-ci, les roulements de son pédalier explosent provoquant un bruit qui lui fait croire que son vélo se disloque. Cela n’arrange pas sa situation déjà compliquée. Il se retrouve seul à l’arrière à une trentaine de secondes déjà mais il parvient à rentrer au prix d’un bel effort. Pas le temps de récupérer, la côte se représente déjà ! Toujours accompagné par ce bruit exaspérant, notre samanais est de nouveau et définitivement largué mais cette fois, il n’est pas le seul. Il tient à terminer la dernière course de la saison et c’est la galère jusqu’à l’arrivée. Triste fin pour Pol !
A l’heure à laquelle ce commentaire est publié, ce dernier n’était d’ailleurs pas encore fixé sur son avenir cycliste. Il a connu trop de doutes en 2017 : sa santé, sa motivation, sa famille, ses relations délicates avec certain de ses équipiers, ….. Continuer en 2018 ? A Roue Libre ou dans un autre club pour retrouver l’envie ?? Wait &See !
 

Estancarbon pour terminer le calendrier de la Haute-Garonne !

Estancarbon (31) le dimanche 10 septembre 2017 : Ufolep
Participants : Xavier Techene et Pol Tombelle en 3e cat.
 
Le ciel est gris, le vent souffle, il fait humide, c’est l’automne avant l’heure à Estancarbon. Les prévisions n’étaient pas bonnes et cela a certainement influencé à la baisse  la participation à cette belle journée sportive organisée par le club de St Go Cyclisme avec des courses ufolep le matin, des courses pour les enfants à midi et des courses pour FFC l’après-midi. En ce qui concerne la matinée, tout s’est déroulé sur terrain sec, heureusement pour cette dernière course ufolep dans le département de la Haute-Garonne et pour les enfants.
Cette année encore, le circuit long de 3 kilomètres est plat avec 2 belles lignes droites et un passage technique avec une succession de virages, de ronds-points et de relances dans le zoning des Landes. Le vent est de face dans cette partie du circuit.
Au départ, on retrouve deux samanais, rescapés de cette longue saison 2017. De suite, un groupe de 4 coureurs sort du peloton, bêtement, plus sur une petite cassure lors d’une relance que sur un véritable démarrage. Tout le monde aurait pu suivre mais, ça tergiverse et c’est trop tard ! Ce petit groupe perd rapidement 2 unités et les deux autres, coureurs de très haut niveau, vont se jouer la victoire car derrière, le peloton progresse sans aucune organisation, ça roule, ça s’arrête, …. Xavier est au four et au moulin et travaille beaucoup, trop sans doute, …. Dans le dernier tour, fatigué par la somme de kilomètres passés en tête du peloton, il doit se relever et laisser filer le peloton qui va sprinter pour la 3e place. Pour son retour en 3e catégorie, Pol s’est contenté de rester bien au chaud au milieu du peloton et il ne se mêle pas au sprint terminant vers la 12e place.
Après la course, Xavier annonce qu’il met un terme à sa bonne saison marquée par sa première victoire. De son côté, Pol essayera de rester motivé jusqu’à la mi-octobre avec une dernière course à Mauvezin dans 15 jours.
 

J'y vais, j'y vais pas.... porte malheur !

Coufouleux (81), samedi 9 septembre 2017 : Ufolep
Participants : Baptiste Lacroix en 3e cat
 
J'y vais, j'y vais pas ... telle est la question que Baptiste s'est posé toute la matinée de ce 9 septembre.
La météo annonce une interruption de la pluie pendant la course et voilà notre coureur sur la route de Coufouleux.
Certainement un des circuits le plus intéressant du calendrier, une bonne route, des relances, une petite cote, une partie technique, bref sur ce circuit de 6 kilomètres tout y est !
Le départ est donné, il ne pleut pas et la route est détrempée. Aussi on met pas plus de 6.5 bar dans les pneus.
Baptiste est devant, et semble dans un bon jour, temps qu'il affectionne particulièrement contrairement aux fortes chaleurs de l'été. A mi course Yannick Milhorat attaque dans la bosse et entraine Baptiste dans sa roue. Hélas, les 2 coureurs tomberont peu après après avoir glissé sur le bitume et comble de l'ironie sur une partie sèche (poussière terre ?) on ne sait pas. Le fait est que nos 2 coureurs partiront dans l'ambulance se faire soigner leurs multiples brulures !
 

Encore un podium pour Roue Libre !

Rieumes (31) le dimanche 3 septembre 2017 : Ufolep
Participants : Pol Tombelle en 4e cat, Baptiste Lacroix et Xavier Techene en 3e cat, Ludovic Lacroix en 2e catégorie.
 
Belle organisation présentée par le club de l’AC Fousseret dans le cadre des Fêtes de Rieumes ! Inutile de s’étendre sur la qualité de l’organisation, tout est prévu comme les années précédentes.
De plus, le temps est idéal pour la pratique du cyclisme avec une température tournant aux alentours de 25° et pas ou peu de vent.
Le circuit proposé est long de 15 kilomètres, distance peu habituelle en ufolep. Avec une côte juste avant la ligne d’arrivée et 2 côtes juste après, on peut croire le circuit réservé aux grimpeurs mais la longue portion à tendance descendante permet de récupérer avant l’enchaînement des 3 difficultés qui, vu la longueur du circuit ne se représente pas souvent : 4 tours en GS et 5 en 3e catégorie. Au final, le dénivelé est bien moins important qu’à Saint-Lary-Boujean.
Ce n’est malheureusement pas la toute grosse affluence que les organisateurs sont en droit d’espérer. Les samanais sont quant à eux représentés dans chacune des 3 courses.
En 4e catégorie, une petite trentaine coureurs s’élance prudemment. On va assister à la course de la peur ! Deux ou trois tentatives d’échappée dont une de Pol sont à signaler pour toute la course mais ça manque de conviction. Le peloton monte les bosses calmement au train, sans la moindre accélération et ensuite, ça roule très fort, assez pour condamner d’éventuels candidats à un solo et pas assez pour créer des cassures. C’est donc un peloton encore imposant qui se présente au pied de la côte d’arrivée. Pol s’est laissé enfermé et il est très mal positionné. Quand la porte s’ouvre devant lui, c’est trop tard. Son rush final le conduit à une honorable 4e place. Il offre ainsi à Roue Libre un nouveau podium. Pour notre coureur en bonne forme, c’est aussi son 4e d’affilée et une montée en 3e catégorie.
Dans celle-ci, on retrouve encore un peu moins de coureurs au départ et ça secoue plus qu’en GS. 5 hommes se dégagent rapidement et ils iront se jouer la victoire. Derrière, un petit groupe de 5 est en contre avec Baptiste mais l’entente ne règne pas rendant ainsi vains les efforts consentis. Sur la fin, ce groupe explose et ses éléments franchissent la ligne au compte-goutte. Derrière, Xavier est souvent vu dans les premières places du peloton pour protéger son équipier. Dans la dernière ascension, il est victime d’un début de crampes et c’est au ralenti qu’il franchit la ligne.
En 2e catégorie, Ludo perd le contact avec le gros peloton et se retrouve dans un petit groupe qui sera vite rejoint par les échappés de la 3e catégorie partis 2 minutes après lui. Il réalise une bonne prestation en restant avec les meilleurs 3e catégorie jusqu’à leur arrivée. Ensuite, dans le dernier tour, les rescapés des 1 et 2 s’éparpillent et Ludo n’insiste pas.
Bilan satisfaisant pour nos samanais ! Avec une 7e semaine consécutive de présence sur les podiums, certes pas toujours sur la plus haute marche, il faudrait être difficile pour penser le contraire.
 

Le champagne pour Xavier

Candie, le 24 aout 2017 UFOLEP
Participants : Ludovic LACROIX en 2 ème catégorie, Baptiste LACROIX et Xavier TECHENE en 3 ème catégorie
 
Pour cette 3 ème et dernière manche du circuit de Candie, les hommes de Saman peuvent être fiers de la prestation. Même si Baptiste doit arrêter à mi-course pour des raisons extra-sportives, nos coureurs n'ont cessé d'etre à l'avant.
Mention très bien premièrement à Xavier qui enlève "enfin" et c'est mérité sa toute première victoire en ufolep. Après 2 tentatives échouées, et toujours bien placé, Xavier sort dans le dernier tour seul et en costaud pour s'imposer. Une belle victoire qu,i espérons-le, va le motiver pour aller chercher d'autres bouquets. Pour Ludovic, les bienfaits de la Campilaro commencent à faire effet. Dommage que nous en sommes à la fin de la saison ! Echappé peu après la mi-course avec 3 autres compagnons, il ne sera repris qu'à 4 kilomètres de l'arrivée. Un joli coup qui aurait mérité, pour notre coureur tant son investissement fut total, d'aller au bout.
 

Roue Libre ne quitte plus les podiums !

Clarac (31) le dimanche 20 août 2017 : F.S.G.T.
Participant : Pol Tombelle en 5e cat
 
Belle organisation, comme d’habitude, du club de Clarac Comminges cyclisme pour cette course organisée sous l’égide de la F.S.G.T. ! Cette fédération, moins sectaire que l’Ufolep, ouvre cette épreuve aux non-licenciés. Sur le circuit habituel, sinueux avec de nombreuses relances, on trouve donc au départ en gros les mêmes coureurs mais répartis différemment. La distance est plus longue de 10 kilomètres qu’en Ufolep mais au final, le dépaysement n’est pas palpable.
Seul Pol a fait le pourtant très court déplacement. A la table des inscriptions, au vu de sa licence Ufolep GS et de son âge, plus de 50 ans, il est inscrit en 5e catégorie.
On y assiste à une belle course, assez tactique. Il n’y a pas au départ une ou plusieurs équipes surreprésentées et chacun doit donc se dévoiler. Après une ou deux timides tentatives de sortie, un coureur de St Go prend une vingtaine de secondes d’avance. Le peloton qui roule au train le laisse s’éteindre lentement et il est repris à la mi-course. Aussitôt, 2 hommes relancent, enfin plutôt un homme et une femme ! Albert Zamuner de Montréjeau et Séverine Zanghieri du Couserans. Malheureusement celle-ci victime d’un saut de chaine doit laisser filer son compagnon (d’échappée !). Le peloton reproduit la même attitude que précédemment laissant au coureur de Montréjeau une vingtaine de secondes d’avance croyant revenir facilement en fin de course. Mais ce dernier ne veut pas être un oiseau pour le chat ! En spécialiste du contre la montre il gère parfaitement son effort. A 7 kilomètres de l’arrivée il accélère et son avance est supérieure à la minute à l’entrée du dernier tour. Il faut dire que dans le peloton, l’entente n’est pas idéale : qui va rouler ? sortir seul ? difficile ! Ramener tout le groupe en se vidant complétement ? inutile !  Le peloton va donc jouer pour la seconde place. Notre samanais est toujours resté attentif, il a aussi essayé de relancer l’allure par moments, de créer un groupe de contre mais il a compris très vite qu’on ne reverrait pas l’échappé qu'on peut d'ailleurs féliciter. Dans le dernier kilomètre, notre représentant se place idéalement et il émerge d’un sprint disputé pour empocher la seconde place, offrant ainsi à son club un 3e podium personnel consécutif et un 5e d’affilée si on tient compte de ceux remportés par ses équipiers.
Après sa bonne rentrée à Rieumes, une victoire et deux deuxièmes places, Pol réalise une bonne deuxième partie de saison et place la barre très haut à l’approche du mercato. 220 millions d’euros pour un brésilien au PSG, 300 millions pour l’argentin Messi à Manchester ? Combien pour notre coureur belge ? Arrêtons ces élucubrations avant que les lecteurs de ces petits billets n’en « Neymar » !
 

Longages, avec mention bien !

Longages (31) le mardi 15 août 2017 : Ufolep
Participants : Pol Tombelle en 4e cat, Baptiste Lacroix, Xavier Techene et Sébastien Vayssier en 3e cat, Ludovic Lacroix en 2e catégorie.
 
Grosse affluence pour le Grand Prix des Fêtes de Longages organisé par le club local. Inutile de s’étendre sur la qualité de l’organisation et sur le circuit. Tout est à la hauteur comme les années précédentes.
Le soleil voilé procure une température idéale pour la pratique du cyclisme mais le vent est bien présent et contrarie la progression des coureurs dans la seconde partie du parcours et notamment dans la dernière et interminable ligne droite précédent l’arrivée.
Les samanais sont en nombre pour faire honneur à leur Président qui réside à Longages et ils ont bien l’intention de se montrer.
En 4e catégorie, les 53 coureurs démarrent à fond et la tradition est respectée avec les nombreuses tentatives d’attaques qui, toutes, restent vaines. Pol s’y essaye par deux fois mais n’a pas plus de chance que les autres. Tout se joue donc au sprint. Notre sociétaire est bien placé au dernier kilomètre. Il remonte en suivant les bonnes roues mais, avec le vent ¾ avant, les hommes qui le précèdent s’écroulent bien trop tôt et le voilà obligé de lancer le sprint aux 400 m. Il peut réussir mais lui aussi bute contre le souffle contraire d’Eole et il se fait remonter dans les 50 derniers mètres pour terminer 2e à un vélo. Le vainqueur est un coureur du département de l’Eure et Loir où il est un habitué des podiums en vacances dans la région. Pol a fait la course qu'il fallait mais, battu par plus fort que lui, il n'y a rien à dire !
En 3e catégorie, on retrouve 43 coureurs au départ et là aussi, ça part fort. La course est émaillée de multiples tentatives d’échappées, de contres, de retournements de situation. Baptiste et Xavier sont au four et au moulin pour tenter de favoriser une arrivée au sprint, situation dans laquelle Sébastien, après sa démonstration de puissance réalisée à Luchon, a toutes les chances de sortir vainqueur. Ce dernier emporte d’ailleurs la prime. Ses adversaires ont compris : il ne faut pas l’amener sur la ligne et ça attaque de plus belle. Malheureusement, 3 hommes sortent à 10 kilomètres de l’arrivée et ce sont des costauds qui vont aller se disputer la victoire. Nos samanais ont beau rouler, ça ne rentre pas. Il est vrai qu’ils ont déjà beaucoup donné. Comme prévu, Sébastien surclasse le peloton et empoche la 4e place. Nos deux autres représentants terminent au milieu du peloton.
En 2e catégorie, Ludo est dans le gros peloton d’environ 80 coureurs. Il réalise une bonne prestation en restant au sein du groupe jusqu’à la fin. N’ayant plus la force de sprinter, il lève le pied dans le dernier kilomètre et finit dans la longue file des coureurs. Son stage à la « Campilaro » lui a apporté la résistance qui lui faisait défaut jusqu’à présent.
Avec 2 podiums (seul Muret fait mieux avec 3 coureurs placés), Roue libre réalise une bonne prestation d’ensemble et peut se retirer satisfait de son 15 août. Les coureurs sont en bonne condition. Il faut maintenant concrétiser rapidement car la fin de la saison est proche…..
 

Roue Libre sur la plus haute marche du podium !!

Riscle (32) le dimanche 6 août 2017 : Ufolep
Participant : Pol Tombelle en 4e cat
 
C’est dans le cadre des fêtes locales que le CC Madiran organise son 5e Grand Prix Cycliste Ufolep.
Ce n’est pas la porte à côté et seul Pol a fait le long voyage pour retrouver un circuit sur lequel il a déjà brillé en 2014 et 2015. Il ne s’est pas déplacé pour rien car en l’emportant, il permet à Roue Libre Saman de renouer avec la victoire après une longue attente, à savoir depuis le 26 février et la 1ère place de David à Saint-Bertrand-de-Comminges.
La région est toute différente de la nôtre, c’est déjà le pays des Toros et des vignobles, la large vallée de l’Adour. Les nombreux participants sont principalement issus des Hautes-Pyrénées, des Pyrénées Atlantiques, des Landes , etc.… Il y a même le champion départemental des Côtes d’Armor en vacances dans la région. En 4e catégorie on retrouve seulement 2 Haut-Garonnais, Pol et notre ancien sociétaire José Sierra passé à St Go. Pacte de non-agression de circonstance et nécessaire pour faire face à la meute des coureurs locaux bien décidés à l’emporter sur leurs terres !!!
Le circuit de 3 kilomètres quoiqu’un peu modifié est toujours aussi plat, avec 2 belles lignes droites bien larges en campagne, un chemin plus étroit qui serpente gentiment entre les maïs et une partie urbaine technique avec un enchaînement de virages à angle droit dont le dernier est situé à 500 m de l’arrivée.
Notre samanais ne veut plus se faire surprendre comme à Luchon et dès le départ il étire le peloton avec José. A l’occasion d’une prime, Pol ne se relève pas et se retrouve seul en tête avec rapidement une vingtaine de secondes d’avance. Il espère le retour d’un petit groupe de contre car ce n’est pas sa spécialité de barouder seul en tête pendant 40 kilomètres. Malheureusement, 3 tours plus loin, une grosse chute dans le peloton change la donne. La course est neutralisée pendant que les ambulances évacuent les blessés. Tout le monde se regroupe et un nouveau départ est donné pour les 30 derniers kilomètres. Certains demandent que Pol puisse repartir avec son avance, d’autres ne veulent pas, donc ….. c’est « tous ensemble ! ». Quelques tentatives d’échappées secouent encore le peloton mais les pétards sont mouillés (de chaud) et José de St Go contrôle tout. A l’entrée du dernier tour, un coureur de Bagnères s’extirpe du groupe encore imposant. Le club de Madiran cette fois roule fort pour son sprinteur maison et sous la flamme rouge (virtuelle !) l’audacieux est repris. Aussitôt, un coureur d’Ogeu contre, ça hésite et c’est Pol qui prend ses responsabilités. Il produit un gros effort pour boucher le petit trou, suivi par un peloton qui se disloque. A 600 m de la ligne, il se retrouve en tête et c’est beaucoup trop tôt. A la sortie du dernier virage, il relance en dedans, debout sur les pédales, la tête basse comme en aveu de faiblesse. Le coureur de Tartas qui le suit le croit mort et lance le sprint de loin car derrière, il y a une petite cassure. Pol saute dans sa roue et produit son effort aux 100 m pour l’emporter facilement.
Après des problèmes de santé (non encore complétement résolus), une lourde chute, des contre-temps divers mais aussi des erreurs tactiques, Pol retrouve le chemin de la victoire et peut envisager la fin de saison plus sereinement et apporter à Roue Libre de nouvelles satisfactions.
Lien vers le journal du Gers
 

Luchon "reine des Pyrénées" , Sébastien "Roi des sprinteurs"

Bagnères de Luchon (31) le samedi 29 juillet 2017 : Ufolep
Participants : Denis Dupin et Pol Tombelle en 4e cat, Sébastien Vayssier en 3e cat.
 
L’AC Muret a eu une bonne initiative en organisant une nocturne pour les licenciés Ufolep en plein centre de Luchon. Cette ville thermale au pied des Pyrénées est fréquentée par de nombreux touristes et des curistes. Il y a donc beaucoup de monde pour regarder les courses et encourager les coureurs. Le départ et l’arrivée ont lieu sur l’artère la plus connue de la cité, l’allée d’Etigny, là même où un certain Froome a levé les bras lors du Tour de France 2016 après une descente extraordinaire du col de Peyressourde. Elle est un peu les Champs-Elyssés de Luchon ! Elle est bordée de commerces, de terrasses bondées. Ca sent bon les gaufres et les grillades……. La température est idéale, une petite trentaine de degrés sous un soleil généreux au départ et à la nuit tombée pour le final. Le circuit est long d’1,5 km, avec des routes bien larges et bien sécurisées ce qui n’a pas dû être évident pour les organisateurs. Un seul petit bémol : un tronçon de 200 m avec un revêtement parsemé de trous plus ou moins rebouchés.
Les coureurs sont venus en nombre pour cette belle soirée. Les GS et les 3e catégorie partent ensemble formant ainsi un peloton d’une soixantaine de concurrents pour une heure de course et 3 ou 6 tours. De suite, ça roule à 50 à l’heure et ça explose de partout. Après quelques tours, un groupe de 7 coureurs de 3e catégorie est en tête avec Sébastien. Un peloton d’une trentaine de coureurs suit avec Denis dans les 10 premières positions et Pol toujours en queue de groupe. Il y a à peu près 10 GS dans ce groupe. Derrière, un second peloton avec une majorité de GS est déjà battu. Sébastien s’est fixé le challenge du meilleur sprinteur comme objectif. Il bataille ferme pour l’emporter et quand il a atteint son but, il lève un peu le pied et réintègre le peloton avec lequel il termine l’épreuve. A l’heure de course, Pol remonte mais perd son bidon à la sortie du mauvais tronçon du circuit. Il roule dessus, manque de tomber, perd 20 mètres qu’il reprend dans l’allée d’Etigny mais le peloton est très étiré et au passage de la ligne, il n’entend que la fin du message du speaker qui demande de se « garer ». Il se relève donc sans réfléchir alors que l’information était destinée au 3e peloton qui venait de se faire doubler (et dont la majorité n’a d’ailleurs pas obtempéré ce qui a provoqué une fameuse confusion). Dépité, il quitte le circuit et va escalader les 6 premiers kilomètres du Peyressourde. Dommage car le vainqueur des GS se trouve dans le groupe qu’il vient de laisser filer et, encore frais, notre samanais aurait pu revendiquer un podium. Au sprint, c’est l’imbroglio entre les GS, les GS doublés et les 3e catégorie en chasse derrière les 6 échappés. Denis ne prend pas le risque de s’y mêler et termine vers la 8e ou 9e place. Comme c’est la mauvaise habitude, aucun classement n’est disponible dans le département de la Haute-Garonne !
Le peloton des 1ères et 2e catégorie est bien imposant également. Ludo est sur la ligne mais dès le départ, il fait l’élastique à l’arrière tant ça roule vite. Il ne tarde pas à être largué (il n’a pas été le seul d’ailleurs !). Il prend alors rapidement un tour dans la vue et préfère se retirer discrètement.
Notre coureur était très déçu de sa prestation. A revoir sur un terrain qui lui conviendra mieux que ce tourniquet !
Au final, avec Sébastien qui sauve l’honneur du club en prenant place sur le podium pour recevoir le prix du challenge du meilleur et un top 10 pour Denis, les samanais peuvent s’estimer satisfaits de cette belle soirée.
 

LA CAMPILARO: UNE CYCLOSPORTIVE xxl

La Campilaro(31) les 23/24/25 juillet 2017 
Participants : Ludovic LACROIX
 
Ludovic affectionne particulièrement les gros challenges et quoique que très peu entrainé cette année (malheureusement comme chaque année) décide de se lancer dans LA CAMPILARO 2017 de notre cher ami Fabrice GOUZE.
La montagne, ludo aime, 3 jours de course avec 4 étapes et pas moins de 8 cols àn gravir.
La particularité de cette "cyclosportive" est que seul les montées sont chronométrés. Ludo alternera le bon et le moins bon ou plus tot la forme et la fatigue. Dommage car le premier col de chaque étape est plutot bien négocié ensuite c'est souvent avec des crampes qu'il doit composer !
Sur 110 participants notre sociétaire termine au général 47 ème. Pas mal à la vue de sa préparation meme ci se dernier était un peu déçu mais par ailleurs enchanté de cette très belle épreuve, impressionné par une organisation sans faille et de très grande qualité.
Vous pouvez retrouver photos et résultats sur le lien suivant:  http://​www.​campilaro.​com/

 

Rieumes by (semi) night !

Rieumes (31) le samedi 22 juillet 2017 : Ufolep
Participants : Denis Dupin et Pol Tombelle en 4e cat, Baptiste Lacroix et Xavier Techene en 3e cat.
 
C’est dans le cadre des fêtes locales de Rieumes que l’AC Fousseret organise une course ufolep en semi-nocturne. La température est idéale en ce début de soirée, aux alentours de 22°. Le circuit proposé n’est pas évident à gérer. Long de presque 10 kms, il comporte une longue côte avec un petit replat en son milieu et prolongée par un très très long faux-plat. Une seconde bosse se présente plus loin mais se passe facilement sur l’élan. Il reste à négocier le site d’arrivée avec une cote de 700 m avant la ligne droite de 150 m. Du costaud ! Il faut être en bonne condition pour y briller.
En 3e catégorie, nos deux représentants parviennent après une lutte ardue à intégrer une échappée de 10 coureurs. Malheureusement, ça ne s’entend pas. Contrairement à nos samanais qui se donnent à fond, certains, de manière incompréhensible rechignent à prendre les relais. Le peloton reste donc toujours à faible distance et dans le dernier tour, au-dessus de la côte, c’est le regroupement. Aussitôt, ça part en contre. Baptiste et Xavier qui ont déjà beaucoup donné ne peuvent accompagner. Ils essayent malgré tout de participer au sprint du peloton mais victimes tous deux de début de crampes, ils n’insistent pas et franchissent la ligne dans la longue file des coureurs avec le sentiment du devoir accompli et après avoir pris du plaisir à accompagner si loin la tête de la course.
En 4e catégorie, on note la rentrée de Pol, absent depuis la mi-juin pour raisons de santé. La vingtaine de participants débutent prudemment la course car la longue côte fait peur à tous. Il y a bien quelques tentatives de sortie mais sans trop de conviction. Ce n’est qu’après 30 kilomètres que la course s’anime. Suite à un sprint « prime », un coureur ne se relève pas trop, un second sort en facteur, le rattrape et ils se mettent à rouler fort. Ces deux audacieux iront au bout car derrière, ça hésite. Dans la dernière ascension, sous l’impulsion de Denis, un contre de trois coureurs s’extirpe du peloton qui marque un temps d’arrêt avant de rouler, emmené par les équipes non représentées à l’avant Empalot, Condom et St Go. Pol se positionne en 3e position pour désorganiser les relais. Son groupe sprinte donc pour la 6e place. Notre sociétaire lance aux 500 m et fait exploser ses adversaires pour venir terminer juste derrière Denis qui a laissé filé ses compagnons de contre et qui prend une bonne 5e place.
 

prix de la combativité pour Denis

Le 08 juillet 2017, à BARCELONNE DU GERS (32)  Denis DUPIN en GS UFOLEP
 
Sur sa lancée de son excéllent résultat à Juillan, Denis partait avec plein d'ambition et regonflé à bloc !
D'ailleurs, c'est ce qu'il appliquera toute l'après-midi sur ce circuit plat à savoir se glisser dans chaque échappée et disputer tous les sprints intermédiaires. Oui mais voilà, quand le peloton ne souhaite pas laisser partir et bien ça ne part pas. Aussi, notre coureur ayant laissé beaucoup de force dans la bataille ne pourra disputer la victoire finale. Ca finira bien par payer.
 

denis revient fort

Le 30 juin, à JUILLAN (65)  Denis DUPIN en GS

Cela devait lui tarder à Denis de revenir dans le peloton car après sa grosse chute à Andrest, notre coureur reprenait ce vendredi la compétition et ce malgré les orages annoncés par la météo c'est dire la motivation et l'envie de notre coureur.
Et en effet, après s'etre octroyé 2 primes sur 3, Denis ne négociait pas au mieux le dernier virage précédent l'arrivée, ce qui lui coutera peut etre la victoire,  mais prenait tout de même pour un retour une belle 3 ème place.
 

Ludo aura tout tenté !

Le 23 juin, à Pierrefitte (65), Ludovic Lacroix  en 2e catégorie.

Seul représentant Samanais lors de cette nocturne que Ludo affectionne particulièrement pour l'avoir gagnée l'an passé,  notre coureur ne réitèrera pas ses efforts. Pourtant ce n'est pas faute d'avoir essayé, en jambes, il tentera à maintes reprises ou il arrivera à s'intercaler entre les échappées et le peloton pour prendre une belle 7 ème place.
 

les samanais mal récompensés !

Bessieres (31) le samedi 17 juin 2017 : Ufolep
Participants : Baptiste Lacroix et Xavier Techene en 3e cat
 
 Roue Libre Saman était représenté par Baptiste et Xavier. Bessières, sous l'organisation du club de Villemur cher à la famille Bernat, c'est un joli circuit long de 3.5 kms, mais en ce samedi de juin, il faisait extrêmemment chaud ! Malgré cela, ce fut une course rapide, 38.30 km/h de moyenne, autant dire que les coureurs non pas chômés. Nos 2 coureurs samanais ont été les principaux animateurs de cette course, mal récompensés il est vrai de leurs efforts. En effet, toute l'après-midi aux avant-postes, à tour de rôle ils ont essayé,  en fin de course, la seule échappée (sur une attaque anodine) où nous ne sommes pas présents sera la bonne. Dommage .
 

Un bon top 10 pour Xavier !

Peyssies (31) le dimanche 11 juin 2017 : Ufolep
Participants : Pol Tombelle en 4e cat, Baptiste Lacroix et Xavier Techene en 3e cat et Ludovic Lacroix en 2e cat.
 
Quelle chaleur ! 35 à 38° ! Malgré cela, il y a du monde à Peyssies pour la course organisée par le PAC de Plaisance du Touch. Le circuit proposé est un peu différent de celui de 2016 pour cause de travaux. Il est toujours aussi plat et compte 2,7 kilomètres.
En 4e catégorie, la course démarre au sprint ce qui permet à 4 coureurs de s’échapper. Pol essaye de contrer mais il ne reçoit aucune aide et est repris. Aussitôt, ça contre. Un coureur, un autre, un troisième, ….. Ils sont 6 à sortir et à se regrouper. Pol qui était un peu en retrait suite à son premier effort tente de les rejoindre. Ils ont 20 secondes d’avance. Notre samanais comble rapidement la moitié de son retard mais devant, ça roule fort. Pol reste en équilibre à 10 à 12 secondes pendant 6 tours et puis, subitement, plus de force et la tête qui tourne, conséquences de la chaleur mais aussi d’un effort trop long dans le rouge. Pour lui, c’est l’abandon et il lui faudra de longues minutes pour récupérer à l’ombre.
En 3e catégorie, la course est limpide. 2 échappés de bonne heure qui iront au bout de la course, un contre de 6 coureurs avec Xavier et le peloton cadenassé par les équipiers dont Baptiste, toujours dans les premières places, qui abat du bon boulot pour protéger son ami. L’effort fourni par Xavier laisse des traces sur son organisme et il n’a plus la force de disputer le sprint pour la 3e place. Comme il n’avait plus relayé depuis quelques kilomètres, il n’a pas non plus voulu le faire par fair-play. En 2e catégorie, Ludo qui a participé la veille à la "Marion Clignet" reste au milieu du peloton secoué dès le départ par de nombreuses tentatives d'échappée. Malheureusement, à mi-course, une chute se produit et Ludovic ne peut l'éviter. Il ira gouter de près le chaud bitume de Peyssies. Voilà ce qui arrive à trop rester en queue de peloton ! Notre coureur repart mais le paquet lancé à la poursuite des échappés est déjà loin, trop loin....
 
 

La Marion Clignet !

L’Isle-Jourdain (32) le samedi 10 juin 2017 : « La Marion Clignet » cyclosportive.
Participants : Ludovic Lacroix et Pascal Loupsens
 
262 participants pour le parcours choisi par nos 2 représentants « La Rotarienne » qui compte 82 kilomètres ! A 8 h 45, la température est idéale mais le soleil déjà présent laisse présager une journée chaude. Le parcours a été modifié pour la 2e année consécutive et tout le monde part donc dans l’inconnu ou presque car des anciens tronçons sont repris au circuit 2017.
Rappelons que les bénéfices de la journée sont destinés à la lutte contre l’épilepsie. L’inscription n’est pas bon marché mais c’est pour une bonne œuvre….
Ludovic termine 31e en 2 h 23 (7e de la catégorie C sur 62) à 34,5 km/h de moyenne ce qui constitue un bon résultat. Notre samanais se montrait quant à lui un peu déçu car il ne lui a manqué que quelques mètres pour accrocher le premier groupe d’une vingtaine de coureurs. Il se sentait capable de les accompagner mais ça casse dans une côte et il n’arrive pas à se dégager à temps. Plus loin, alors qu’il est dans un bon groupe, il est gêné par un motard de l’organisation et il doit laisser partir ses compagnons. Il termine seul à une petite trentaine de secondes de ceux-ci. Dommage ces deux incidents !
Pascal quant à lui en est à sa première compétition de l’année. Il réalise un bon chrono tout en restant prudent pour une reprise. Il termine 72e (15e de la catégorie B sur 32) à 32 km/h de moyenne.
 

Sébastien sur la route de la forme

Onesse - Laharie (40) , Lundi 5 juin 2017 : Ufolep
Participants : Sébastien Vayssier en 3 ème catégorie
 
Sur un terrain plus favorable que nos coteaux, Sébastien a montré qu'il fallait et qu'il faudra encore compter avec lui cette saison et on ne va  pas s'en plaindre.Très actif et ratant la bonne échappée sur un contre, les 3 ne seront pas repris. Sébastien dépité reglera le sprint massif du peloton. Exercice dans lequel il excelle, personne ne pourra lui contester une belle 4 ème place.
 

L’appétit vient en mangeant !

VACQUIERS  (31) , Lundi 5 juin 2017 : Ufolep
Participants : David GAILLARD en 2 ème catégorie
 
Il faut dire à David que ce n'est pas vrai, à avoir trop mangé  avant la course David c'est mis en mauvaise posture alors que le circuit lui était taillé sur mesure. Bref, beaucoup de regrets de ne pas avoir fait le job, comme on dit.
Notre coureur prend tout de meme une 5 ème place synonyme de podium.
La revanche à Peyssis.
 

Nocturne de candie

PORTET SUR GARONNE  (31) circuit de candie, jeudi 1 er juin 2017 : Ufolep
Participants : Baptiste Lacroix et Xavier Techene en 3 ème catégorie
 
Habituellement réservé aux sociétaires de la FSGT, le club du TEAM GSO a lancé cette nocturne en UFOLEP pour cette année 2017.
Le fait de tourner a l'envers de ce qu'il se fait d'habitude ne fut pas la meilleure idée de l'avis d'un grand nombre. Et pour nos 2 coureurs, et bien fortunes diverses ! Baptiste dès le premier tour ressent des crampes et à chaque accélération il se demande ce qu'il va se passer. Quant à Xavier, il a décidé d'attaquer et on le verra à plusieurs reprises à l'avant tenter sa chance mais il lui manquera un brin de force pour accompagner les meilleurs. Nous attaquons le drernier tour, cela va se jouer au sprint, Xavier est fatigué de ses efforts, Baptiste malgré tout essaye de se placer sans pouvoir y parvenir mais arrache tout de meme une 4ème place et pourtant, il y avait la place pour plus !
 

Coup de chaud à Sana !

Sana (31) le dimanche 28 mai 2017 : Championnat départemental Haute-Garonne Ufolep
Participants : Pol Tombelle en 60 et plus, Baptiste Lacroix, Ludovic Lacroix et Xavier Techene en 40 à 49 ans, David Gaillard en 30 à 39 ans.
 
Quand sur le site internet itinéraires Michelin, on recherche Sana, on tombe en premier lieu sur une ville du Yémen, aux portes du désert. Ce dimanche après-midi notre Sana du 31 y ressemblait beaucoup. Tout d’abord avec la température supérieure à 35° avec une pointe à 38° mais aussi par le petit nombre de coureurs présents, seulement 80 ! Le désert ou presque ! C’est bien malheureux pour l’équipe organisatrice qui avait très bien fait les choses et espérait une plus grande affluence pour ce championnat départemental qui est censé être la course la plus prestigieuse de la saison. Apparemment, se battre pour pouvoir porter pendant un an le maillot du département, le représenter dans la région, … n’intéresse pas grand monde (25 % des licenciés présents) ! Y participer est également une manière de remercier le comité Ufolep du 31 des efforts fournis toute l’année pour notamment présenter un calendrier bien rempli. Dans notre société actuelle, tout le monde a le droit de… mais oublie souvent ses devoirs les plus élémentaires !
Le circuit de 7 kilomètres est très exigeant mais pas réservé à une certaine catégorie de coureurs. Les 4 bosses présentent un bon pourcentage mais elles sont courtes. On peut les passer en force si on a les jambes. Celle précédant la ligne d’arrivée est longue de 300 m et est précédée d’une descente avec une enfilade de trois virages où il faut être prudent.
Par rapport à d’autres clubs, Roue Libre est bien représenté avec ses coureurs réguliers à l’exception de Denis toujours blessé.
Dans la catégorie 40 à 49 ans (17 partants), nos trois samanais connaissent un bien triste sort. Baptiste, vaincu par la chaleur plus que par de mauvaises jambes jette l’éponge à la mi-course. Xavier qui a tenu à être présent malgré des problèmes de santé arrête à deux tours de la fin après avoir donné tout ce qu’il pouvait. Seul Ludo, bien que lâché, va au bout de la course, au courage, naviguant d’un petit groupe à l’autre ou roulant seul. Il est classé 11e.
Les 14 partants de la catégorie 60 et plus s’élancent prudemment mais dès le 2e tour, ça accélère par à-coups. Ils ne sont bien vite plus que 7 en tête avec Pol à qui le déroulement de la course convient : les bosses montées à toute allure mais au sommet, petit ralentissement qui lui permet de combler les quelques mètres perdus et comme ça toute la course. Dans ce petit groupe qui ne comprend que des habitués des podiums, on se rend vite compte que chacun peut l’emporter et personne ne veut faire un très gros effort pour se préserver en vue du probable sprint. Dans la longue descente du dernier kilomètre, Pol se place bien en 3e position mais dans l’enfilade des 3 courbes, il ralentit trop et se retrouve 6e au pied de la côte finale. C’est trop loin et il ne peut inquiéter le puissant JJ Magnoac déjà titré en 2016. Pol échoue à la 4e place, à un vélo des 2e et 3e classés.
On trouve aussi 14 partants dans la catégorie 30 à 39 ans avec David bien en jambes. Très vite, la course se décante et il manque un rien à notre sociétaire pour accompagner 5 échappés. Le peloton de David roule fort mais rien n’y fait, l’écart avec les premiers reste constant. Dans le dernier tour, le peloton se décompose complétement et c’est David qui surgit pour empocher la 6e place, la plus mauvaise, au pied du podium. Notre samanais était déçu car sans un petit moment de flottement, il pouvait accompagner les meilleurs et prendre une belle place.
Avec un seul petit podium, Roue Libre a juste sauvé l’honneur.
 

Hécatombe à Andrest !

Andrest (65) le jeudi 25 mai 2017 : Ufolep
Participants : Denis Dupin et Pol Tombelle en 4e catégorie, Baptiste Lacroix et Xavier Techene en 3e catégorie, David Gaillard et Ludovic Lacroix en 2e catégorie.
 
Grosse chaleur malgré un vent bien présent pour le Grand Prix du Comité Ufolep 65 organisé à Andrest. Le circuit est bien connu, un grand quadrilatère de 5 kilomètres tout plat. L’organisation est bien rodée et tout est en place pour un après-midi sportif agréable.
Depuis quelques semaines, les courses de la région sont marquées par de nombreuses chutes. A part Pol qui a goûté la caillasse à Tostat, nos coureurs avaient échappé au pire. Cette fois, c’est l’hécatombe avec la moitié de nos représentants au sol.
Denis a été le plus touché avec sa chute en plein sprint final à 55 km/h. Il a été conduit à l’hôpital par l’ambulance des pompiers. Heureusement, les examens n’ont révélé aucune fracture. Il est bien évidemment couvert de brûlures, d’ecchymoses et de contusions. Une minerve lui a été placée pour 48 h par mesure de sécurité. Il est rentré chez lui le soir même.
En 2e catégorie, une chute à l’avant du peloton a envoyé Ludo par terre. Il est retombé sur d’autres cyclistes et ne présentait pas de traces extérieures de sa cabriole. Il est reparti après le long arrêt de la course neutralisée à juste titre mais, 2 tours plus tard, il a été contraint à l’abandon, sans force, les jambes vides et tremblantes. Une conséquence du choc subi sans aucun doute ! David a pu éviter de tomber mais le coureur qui le suivait n’a pas freiné et a projeté notre samanais sur le tas de vélos qui jonchaient la route. Il présentait de grosses entailles au tibia, marques des dents du plateau du vélo sur lequel il s’est reçu (celui de Ludo en plus !). Il a été soigné sur place par les services de secours et n’a pas pu repartir.
A côté de cela, le résumé du déroulement des courses semble bien futile.
Signalons quand même la bonne 3e place de Pol en 4e catégorie. Il ne lui a pas manqué grand-chose pour l’emporter, sans doute l’énergie laissée dans une échappée à 3 coureurs pendant 25 kilomètres reprise à 10bornes de l’arrivée.
La course des 3e catégorie avec Baptiste et Xavier a été arrêtée suite à la chute des 4e catégorie qui empêchait tout passage sur la chaussée (ambulance, pompiers). A ce moment, nos deux coureurs figuraient toujours en bonne place dans le gros peloton à quelques mètres de 7 échappés.
Le Club souhaite un bon rétablissement à ses blessés, que dire de plus !
 

Le Tour du Fousseret

Le Fousseret (31) les samedi et dimanche 20 et 21 mai 2017 : Ufolep "Le Tour du Fousseret"
Participant : David Gaillard en 2e catégorie.
 
C’est bien sûr l’AC Fousseretoise qui organise le réputé «Tour du Fousseret». 3 étapes, ce n’est pas évident à gérer et seul David tente l’aventure cette année. Il a déjà participé au Tour 2016 et ne part donc pas dans l’inconnu. Baptiste et Ludo auraient voulu l’accompagner mais ils s’y sont pris un rien trop tard : les inscriptions étaient clôturées.
Le temps est idéal pour cette épreuve où la récupération joue un grand rôle.
Samedi après-midi, le peloton des 1ère et 2e catégorie fort de 120 coureurs (46 en 2e cat) s’élance pour un circuit de 93 kilomètres vallonnés sur des routes que Roue Libre connait bien pour les emprunter lors des sorties club en hiver. 15 coureurs partent dès le départ mais aucun ne fait partie de la catégorie de David qui ne s’inquiète donc pas et reste bien calé au sein de peloton, attentif à toute tentative de contre comprenant des coureurs de 2e cat. Dans la montée finale, à 300 mètres de la ligne, notre sociétaire est malheureusement victime de grosses crampes qui l’obligent à terminer au ralenti perdant ainsi 37 secondes sur le 1er de sa catégorie. Il se classe à la 26e  place (87e au scratch).
Après une bonne nuit de repos, David se sent mieux au départ de cette étape de 86 kilomètres. Ses sensations sont meilleures et il parvient à rester dans le gros peloton qui a perdu la moitié de ses effectifs en route. Il termine 15e de sa catégorie (49e au scratch) dans le même temps que le 1er. Avant l’épreuve contre-la-montre, il est donc toujours pointé à 37 secondes du leader. Il faut signaler une chute importante après une dizaine de kilomètres parcourus à très vive allure par un peloton fort nerveux. Les commissaires de course ont été obligés de neutraliser l’étape pendant près de 45 minutes pour évacuer les blessés les plus graves, Bonelli du Team Volkswagen et Sarniguet du CC Madiran. Nous leur souhaitons un prompt rétablissement.
David n’est pas rassuré au départ du contre-la-montre. Il n’a pas le matériel spécifique et il n’a réalisé aucune préparation particulière. Il n’a donc que l’ambition de limiter son plus que probable retard au maximum. Lors de l’édition 2016, il était novice dans l’exercice en solitaire. Pour sa seconde expérience dans ce genre d’effort, il n’a malheureusement pas progressé et il en était déçu. Il n’a pourtant pas à rougir de sa prestation. Au bout des 7,1 kilomètres, il se classe 23e de sa catégorie à 1’25 du 1er (94e au scratch à 2’09) à plus de 37 km/h de moyenne. Sans préparation, il faut le faire !
Au classement général, il est 16e de la 2e catégorie (58e au scratch) à 2’02.
Les classements complets se trouvent sur le site http://www.association-cycliste-lefousseret.fr/
Félicitations à notre coureur qui, quant à lui, espérait mieux après sa 6e place de 2016. Sa préparation est peut-être à l'origine de cette performance qu'il juge moyenne. Rappelons que depuis le 1er mai à Boulogne, David n'a couru qu'une seule fois, à Luquet, sur une épreuve réduite à 1 heure. A Saint-Lary-Boujean , il s'est sacrifié (comme Baptiste) en endossant le rôle de signaleur pour permettre aux participants de rouler en toute sécurité. Avec aussi peu d'heures de selle en course, difficile d'avoir le rythme !

 

Denis inaugure son palmarès pour Roue Libre !

Artiguemy (65) le dimanche 21 mai 2017 : Ufolep
Participants : Denis Dupin et Pol Tombelle en 4e catégorie.
 
C’est le VC Pierrefitte-Luz qui organise ce dimanche la course d’Artiguemy, petit village situé sur le plateau surplombant les Baronnies entre Capvern et Bagnères-de-Bigorre. Le paysage est splendide avec la vue sur le château de Mauvezin et le Pic du Midi en arrière-plan. Les cyclistes ne sont pas là pour faire du tourisme mais rouler dans un tel environnement est agréable. Le soleil est bien présent comme le vent qui rafraichit l’atmosphère. Dans cette région, une route plate est un don du ciel. Le circuit propose donc du dénivelé mais rien d’insurmontable. Après 500 m de léger faux-plat, la route se dresse pendant un bon kilomètre. C’est du 6 à 7% pas plus. Le reste du circuit de 5 kms est légèrement vallonné à tendance descendante jusqu’à 150 mètres de la ligne d’arrivée rejointe par un bon talus à environ 10 %. Malheureusement, les routes sont en mauvais état malgré les efforts faits par une forte équipe du club organisateur transformée en balayeurs pour la circonstance. La municipalité a promis une rénovation de la voirie pour l’édition 2018 ! A confirmer.
Il y aura 3 courses. Les 4e cat à 14 h 00, les 3e cat à 15 h 15 et les 1ère et 2e cat à 16 h 30.
Le club n’est donc représenté que dans une course, celle des 4e cat. Celle-ci a été dominée de la tête et des épaules par le bien connu Emile Arbes, sociétaire du club organisateur, qui a joué avec ses adversaires du début à la fin. Il accélère, attend de la compagnie pour ne pas rouler seul mais comme personne ne revient, il se laisse reprendre, accélère à nouveau, …… jusqu’à dans les derniers kilomètres où il prend l’avance suffisante pour l’emporter, apparemment sans forcer. Le peloton fort de 25 unités se disloque dès la première ascension (plus de 25 km/h !). Il ne reste déjà que 17 coureurs au deuxième passage de la côte. Denis contrôle bien et donne du rythme au groupe. Lorsque Arbes produit sa dernière attaque, il hésite un instant à le suivre mais il se ravise ce qu’il regrette un peu à la fin. Il conserve assez de forces pour participer au sprint et se classe finalement 4e, son premier podium pour Roue Libre. Denis trouve petit à petit ses marques en 4e cat et ce bon résultat ne restera certainement pas sans suite, c’est tout le bien que nous pouvons souhaiter à ce sympathique et méritant coureur. Pol de son côté sait bien dès le départ que la côte lui sera fatale et tente de retarder le plus longtemps possible le moment où il devra céder. Lors de la 4e ascension (sur 7), il lâche 20 mètres au sommet. Rien de grave mais il montre ses limites, qu’on ne lui avait jamais connues si basses, en ne parvenant pas à boucher le trou dans toute la partie du circuit plus favorable à ses caractéristiques. Après une saison 2016 prolifique avec 3 victoires, Pol n’est plus que l’ombre de lui-même et 2017 s’apparente pour lui,  jusqu’à présent, à ce qu’on appelle la saison de trop. Il termine à la 17e place dans un petit groupetto de 5 hommes.
Les autres courses ont été très disputées, plus particulièrement en 3e cat où après 2 tours, il y avait des coureurs éparpillés partout.
Au final, tous les participants se sont retirés satisfaits de cette nouvelle course du calendrier sur un circuit vallonné mais pas typé grimpeur sur lequel la victoire ne peut échapper au plus costaud, c'est certain. Si la municipalité tient ses promesses et rénove la voirie, plus particulièrement le tronçon situé entre 500 et 150 m de l'arrivée, cette course deviendra vite un "must" que les cadors de toutes les catégories voudront ajouter à leur palmarès.

 

choix moyennement judicieux !

Lafrançaise (82), le dimanche 21 mai 2017 : Ufolep
Participants : Xavier Techene et Baptiste LACROIX en 3e catégorie.
 
En voulant éviter les vallons des Baronnies, Xavier et Baptiste se sont fait prendre à leur propre jeu.
Lafrançaise,  joli petit village du Tarn et Garonne mais perché en haut d'une colline, ne laissait présager rien de bien plat pour nos deux coureurs.
Effectivement, c'est un circuit long de 9.3 kms avec de suite après la ligne de départ une longue et vertigineuse descente puis un long faux plat montant avec léger vent de face et enfin le dessert une longue montée de 2 kilomètres et ceci à faire 7 fois s'il vous plait.
La course n'est pas extrémement rapide mais au second passage de la côte tout s'accélère, Xavier par 2 fois tente de s'extraire mais tout revient. Quant à Baptiste, il tente au 4 ème tour mais ça ne veut pas rouler. Malheureusement repris rapidement, 2 hommes sortent en contre, ça ne réagit pas et l'histoire est pliée. Bravo à eux d'avoir résisté à un peloton certes mal organisé dans sa poursuite. Fatigués par un circuit compliqué, nos 2 samanais terminent dans le peloton.
 

Une semi-nocturne pour y voir plus clair !!!

Luquet (65), le samedi 13 mai 2017 : Ufolep
Participants : Denis Dupin en 4e catégorie, Xavier Techene en 3e catégorie, David Gaillard et Ludovic Lacroix en 2e catégorie.
 
La course semi-nocturne de Luquet est organisée par le CC des Enclaves. Avec des départs à 17 h 00, 18 h 15 et 19 h 30 et une remise des prix à plus de 21 h, ce n’est pas évident de s’organiser pour y participer. Il y a pourtant près de 200 coureurs ! Le circuit de 2 kms est pratiquement plat avec 3 relances à angle droit et une arrivée de 150 m en montée. Malheureusement, le revêtement de la route est en piteux état tout le long du circuit qui ressemble plus à une classique flandrienne qu’à une étape du Tour de France.
Denis est présent en GS parmi les 63 coureurs au départ. Sur ce tourniquet, il est actif mais prudent. Il termine dans le peloton, sans plus de précision sur son classement.
En 3e catégorie, on démarre avec un énorme peloton de 72 coureurs. Xavier est toujours bien placé à l'avant du peloton mais ne peut rien faire contre une échappée de 5 hommes. L’écart n’est jamais important et à l’entrée du dernier tour, la course n’est pas jouée. Hélas, dans celui-ci la moitié du peloton se retrouve au sol avec pour certains des conséquences graves (2 coureurs avec clavicule cassée). Cette chute permet aux 5 échappés de maintenir leur petite avance. Xavier fait le sprint des rescapés du peloton pour se classer au final à une honorable 10e place.
La chute des 3e catégorie retarde le départ de la seconde course dans laquelle David et Ludo représentent le club. L’attente d’environ 1 heure impatiente certains coureurs qui rendent leur dossard avant le départ. La course est réduite à une heure, ce qui a certainement joué sur la moyenne qui s’élève à près de 41km/h.
Ludo est lâché à mi-course et se fait prendre un tour par le peloton. David mal placé dans le dernier tour, n’arrive pas à remonter pour jouer la victoire au sprint sur les routes étroites et dangereuses et doit se contenter de la 8ème place.
Cette semi-nocturne a permis à nos samanais d’y voir plus clair sur leur condition avant le Tour du Fousseret et le championnat départemental. A chacun son analyse !
Les transpondeurs, du pour et du contre : Déjà testée à l’enfer bigourdan, la présence de transpondeurs (bracelets à la cheville droite) permet de réduire le nombre de commissaires. Alain Guinle, responsable de l’Ufolep 65 gère tout avec son ordinateur. Les classements sont facilités. Cela permet d'éviter la contestation de certains coureurs. Ce système fonctionne déjà dans d’autres départements et semble fiable. A 100 % ? On verra à l’usage si on peut faire plus confiance à l’électronique qu’à l’œil attentif des juges à l’arrivée. De toute façon, après la 10e place, être classé 15e à la place de 14e relève de l’anecdote et ne devrait, normalement, pas créer de polémiques.
Seul bémol, on ne peut distinguer les 1ère des 2e catégorie, car les dossards sont mélangés (distribués dans l'ordre d'inscription). Si les coureurs ne se connaissent pas, c’est impossible de savoir qui roule en 1 ou en 2. Et les spectateurs, ils ne s’y retrouvent plus. Nul ne doute que ce problème sera résolu au plus vite par Alain et son équipe.
 

Notre 3e Grand Prix cycliste, Une bien belle organisation !

Saint-Lary-Boujean (31), le samedi 6 mai 2017 : Ufolep 
Participants : Denis Dupin et Pol Tombelle en 4e catégorie, Xavier Techene et Sébastien Vayssier en 3e catégorie
 
C’est dans le pimpant petit village de Saint-Lary-Boujean voisin de Saman que Roue Libre organise pour la 3e année consécutive son Grand Prix Cycliste. Celui-ci a connu un beau succès de participation avec 103 coureurs au départ toutes catégories confondues. Certes, on est loin des 180 à 200 participants rencontrés quelques fois sur d’autres courses mais par rapport aux éditions précédentes, c’est un progrès. Pour ce petit village dynamique, accueillir 100 personnes et un grand nombre d’accompagnants revient, à l’instar de célèbres stations balnéaires en été, à doubler sa population habituelle de 136 âmes l’espace d’une demi-journée.
Des éléments font que la course ne connait pas le gros succès de participation que les organisateurs espèrent toujours afin que la qualité de leur travail de préparation de l’épreuve soit récompensée. Primo, la météo est annoncée pluvieuse maiselle s’est finalement montrée très agréable avec une bonne vingtaine de degrés et un beau soleil. Au loin, les Pyrénées sont bien couvertes de quelques gros nuages noirs annonciateurs de bonnes pluies sur les hauteurs. Secundo, une course organisée le samedi est toujours moins fréquentée mais, cette année, avec le second tour des Elections Présidentielles le dimanche, c’était difficile de respecter la tradition (occupation des locaux, circulation, …). Tertio, le circuit proposé est exigeant avec sa descente rapide, la relance sur la départementale et le début du très très long faux-plat vent de face ramenant au village à l’entrée duquel la pente se raidit quelque peu. Après 60 kilomètres, mine de rien, on accumule un dénivelé de 1000 mètres et cela ne plait pas à tout le monde.
Côté organisation, rien à dire, tout est impeccablement mis en place : accueil sympathique, sécurité parfaitement assurée, animation, buvette, remise des récompenses, etc ….. Malheureusement, comme partout, trouver des bénévoles motivés est un problème. Cette année encore, ce fut tout juste et à la dernière minute pour certains postes. Cette situation a privé David, notre meilleur espoir de victoire, de défendre ses chances sur ce circuit qui passe devant chez lui et qu’il connait comme sa poche. Il a été désigné « responsable de la sécurité », tâche dont il s’est acquitté à merveille. Baptiste s’est également sacrifié et s’est transformé en speaker. Il est la révélation de la journée tant il a accompli son rôle avec maîtrise. C’est un coureur et il sait donc quelles informations faire passer : les écarts et le nombre de tours. Il connait bien sûr tous les coureurs, analyse la course entre les passages et répète les informations importantes jusqu’au moment où le dernier coureur d’un groupe est passé. De l’excellent boulot et une bonne idée de reconversion pour quand ses jambes n’en pourront plus d’ici une vingtaine d’années !
Les coureurs présents ont proposé aux nombreux spectateurs un véritable festival de cannes. Quelles courses ! Dans chacune d’entre-elles, on a vibré. En GS par exemple, Jean-Philippe Corrèges des Déjantés 65, échappé depuis le début de la course, tient finalement tête à un trio magique composé de Carmouze, Fédou et Montauban. Les connaisseurs apprécieront la qualité de sa prestation. Et que dire de la course en première catégorie ! Lionel Zelmat du GPCC, échappé dès le début résiste au retour du peloton qui n’est jamais bien loin, contrôlé par ses équipiers. Finalement il est rejoint par Daniel Miquel du Fousseret. A eux deux, ils résistent encore mais le peloton se rapproche inexorablement, emmené par 4 coureurs du Team GSO et Auguste Coutinho de St go. Ils emmènent dans un fauteuil le redoutable Vincent Barrère déjà vainqueur à Boulogne le 1er mai et équipier de Miquel. Coutinho produit un énorme effort avec toujours Barrère dans sa roue. Ils finissent par rentrer à deux sur la tête de la course. Il reste 6 kilomètres et Barrère démarre aussitôt pour aller l‘emporter. Lionel Zelmat ne s’est pas découragé et il trouve encore les ressources nécessaires pour placer un sprint hyper puissant qui lui permet de se classer bien méritoirement deuxième. Quel suspens et quelle ambiance sur le site d’arrivée ! On a rarement vu ça.
Et nos samanais dans tout cela ! En 3e catégorie, on note la présence de Sébastien. Il se montre en début de course mais comme d’habitude, ses efforts sont totalement incohérents et il rentre dans le rang. Xavier, quant à lui, s’accroche sur ce circuit qui ne lui convient pas. Hargneux au possible, il tient bien le coup lors des nombreuses accélérations et puis subitement, plus de force. Il récupère, prend un tour dans la vue et repart à l’arrière de son peloton d’origine. Que s’est-il passé, quelle est l’origine de ce trou dans sa prestation ? Nul ne le sait et lui non plus. Il termine 20e sur 32.
En 4e catégorie, Denis est souvent aux avant-postes du peloton qui chasse derrière  4 échappés de la première heure. Il travaille beaucoup (trop ?). Ce groupe ne reprend malheureusement rien aux premiers car il progresse par à-coups ce qui ne pardonne pas. Pol est à l’arrière du peloton et souffre à chaque passage de la ligne en haut du village. Deux hommes parviennent à s’extraire de ce groupe à 2 tours de la fin sans que personne ne réagisse. Pol remporte le sprint de la dizaine d’hommes qui composent encore le peloton et est finalement classé 4e. Denis suit, pas loin et est 7e, son premier top 10 pour Roue Libre.
Avec 4 coureurs sur deux courses, un podium à domicile est une bonne petite consolation. L’honneur est sauf !
Le club remercie Mathieu, présent comme signaleur et Ludovic pour sa collaboration à la remise des prix. Céline et son équipe de bénévoles méritent aussi nos remerciements de même que les municipalités de Saint-Lary-Boujean et de Saman, les sponsors et pour n’oublier personne, tous les autres intervenants.
Les coureurs de Roue Libre, leurs familles et amis ses sont retrouvés à l’Auberge Champêtre d’Escanecrabe pour clôturer de manière amicale cette belle journée sportive.
C’est reparti, à vos calculettes !  Comme chaque année à cette époque, en 4e catégorie, on commence à compter les points pour ne pas dépasser 30 synonyme de montée en 3e catégorie. Quand on voit les difficultés que connaissent ceux qui montent, on comprend que les plus âgés soient inquiets à cette perspective. Tous ces calculs faussent hélas les courses et plus on avance dans la saison plus la situation est flagrante. Nous en avons eu un avant-goût ce samedi où les 3 poursuivants du coureur des Déjantés 65 ont abandonné sur crevaison (???) dans le dernier tour quand ils ont vu qu'ils ne reviendraient pas. Le peloton de Pol et Denis qui pense arriver pour la 5e place ne réagit presque pas à la sortie de 2 coureurs sur la fin. Il en aurait été différemment si le groupe avait su arriver pour la seconde place. Cette problématique que l'on rencontre dans tous les départements devrait être examinée par les instances nationales de l’Ufolep. Chaque saison, les coureurs s’en plaignent et rien ne semble changer. Ne tenir compte que des victoires comme critère apporterait une nette amélioration à la situation.
 

Grand Prix de Saint Lary Boujean du 6 mai 2017 - Classements

1ère catégorie
30 partants
 
1
Barrère Vincent
Association Cycliste Fousseretoise
2
Zelmat Lionel
Gourdan-Polignan Comminges Cyclisme
2
Miquel Daniel
Association Cycliste Fousseretoise
4
Coutinho Auguste
Saint Go Cyclisme Comminges
5
Cenac Stéphane
Longages Espoir Cycliste
2e catégorie
17 partants
 
1
Chapelet Sébastien
Plaisance Amicale Cyclisme
2
Cizos Domejean Christian
Carbonne Vélo Club Olympique
3
Senges Thierry
Association Cycliste Fousseretoise
4
Winer Pascal
Vélo Club Roquettois Omnisports
5
Chaubard Christophe
Clarac Comminges Cyclisme
3e catégorie
32 partants
 
1
Mac Kenzie John
Association Cycliste Fousseretoise
2
Dall’Acqua Lucas
Muret Amicale Sportive Cycliste
3
Arnaez Théo
Tarbes Cycliste Competition
4
Laforgue Jean-Michel
Couserans Cycliste
5
Nardari Thierry
Balma Vélo Sprint
4e catégorie
23 partants
 
1
Corrège Jean-Philippe
Déjantés 65 
2
Lagrange Philippe
Association Cycliste Fousseretoise
3
Camillo Angel
Association Cycliste Fousseretoise
4
Tombelle Pol
Roue Libre Saman
5
Girerd Bernard
Avenir Cycliste Auterive
Féminines
1 partante
 
1
Lathélize Hélène
Clarac Comminges Cyclisme
 
 
 
 

2 petits top 10 à Boulogne !

Boulogne-sur-Gesse (31), le lundi 1er mai 2017 : Ufolep 
Participants : Mathieu Baudriller, Denis Dupin et Pol Tombelle en 4e catégorie, Baptiste Lacroix et Xavier Techene en 3e catégorie, David Gaillard et Ludovic Lacroix en 2e catégorie.
 
Comme à son habitude, l’AC Fousseret a mis tout en œuvre pour que la course qu’il organise à Boulogne-sur-Gesse soit une réussite. Rappelons qu’en juillet 2018, ce circuit sera en partie celui des championnats de France Ufolep et ce n’est pas par hasard qu’il a été choisi.
La météo de ce jour de fête des Travailleurs est hésitante entre soleil et gros nuages. Le vent d’ouest est bien présent. Il se fait surtout ressentir dans la plaine de Nizors et dans la côte qui rejoint le lac de Boulogne.
Le circuit, on le connait, est exigeant et celui qui remporte la course est toujours le plus fort quoique, avec le vent, un coureur fin stratège peut créer la surprise. Ce ne sera pas le cas.
En GS, ils sont 34 à s’élancer prudemment. Après une petite quinzaine de kilomètres, ça s’anime et deux coureurs s’en vont. Ce sont des supers rouleurs et on ne les reverra plus. Derrière Denis se mêle à la chasse et se dépense sans compter pour essayer de rentrer. Malheureusement, lorsqu’à 15 kilomètres de l’arrivée, Denis éprouve le besoin de souffler, sous l’impulsion de 2 coureurs d’Auterive, un groupe de 9 part en contre. Il n’a plus les jambes pour accompagner contrairement à Pol, encore marqué par sa lourde chute de Tostat, qui est resté dans la seconde partie du peloton jusque-là. Pol fait le bond. Au sprint pour la 2e place, un des échappés s'étant retiré sur crevaison, il ne peut suivre les meilleurs et se classe 8e ce qui est satisfaisant sur ce circuit. Denis passe dans le peloton à la 24e place. Mathieu de son côté a été lâché très rapidement mais il a tenu à continuer jusqu’au bout, seul le plus souvent. Sa prestation dans la discrétion la plus totale mérite donc du respect.
En 3e catégorie, la physionomie de la course est difficile à décrire tant il y a des changements. 51 coureurs au départ et ça attaque, ça contre de partout, …. A la mi-course, Baptiste sort derrière une tentative d’échappée qui comprend de tous bons coureurs. Il produit un effort violent qui lui permet de renter mais en vain car tout se regroupe un peu plus loin. Il s’accroche ensuite dans le peloton mais dans le dernier tour, il ne peut résister à la forte accélération et termine 17e, dans la longue file indienne des coureurs.
Xavier s’est bien accroché mais victime d’une grosse hypoglycémie en fin de course (ses pipettes sont restées dans le coffre de sa voiture !), il doit laisser filer le peloton et rentre au parking.
En 2e catégorie, dès les premiers kilomètres, un seul coureur parvient à accompagner les échappés de 1ère catégorie. Il ira au bout. Derrière, le peloton est secoué par de multiples attaques mais tout finit par rentrer dans l’ordre. La sélection s’opère par l’arrière comme dans une cyclosportive et David reste bien dans le ventre mou de la course, tantôt un peu plus vers l’avant, tantôt un peu plus vers l’arrière. Il n’y a pas vraiment de sprint du peloton, celui-ci s’étirant fortement dans la dernière interminable ligne droite en faux-plat. David manque un peu de punch et passe la ligne comme Pol en 8e position.
Comme chaque année, nos coureurs ne se sont pas montrés à leur avantage lors de cette course mais ils ont fait preuve de plus de combativité qu’en 2016 ce qui est déjà bien.
 

Pol ne passe pas au second tour........ ???

Tostat (65), le dimanche 23 avril 2017 : Ufolep 
Participant : Pol Tombelle en 4e catégorie. 
En ce dimanche électoral, il fait 30° et le soleil est radieux à Tostat pour la 2e édition de l’Enfer Bigourdan organisé par le dynamique club local dirigé de main de maître par Alain Guinle. Comme d’habitude, tout est proche de la perfection : encadrement des participants, sécurité, ...
Le circuit proposé est long de 2,5 kilomètres, tout plat mais, pour mériter son nom « enfer », il comporte une portion de route en terre et cailloux de 600 m. Rien de comparable avec les pavés du nord que Pol connait bien pour les avoir pratiqués pendant de nombreuses années. Ce tronçon est d’ailleurs très roulant.
Suite à ses douleurs à l’aine ressenties après la course de Clarac, Pol souhaite se tester avant une série de courses au cours desquelles il espère briller. Il n’aura pas le temps de réaliser son objectif.
Le peloton des 4e catégorie est bien fourni malgré le circuit qui peut ne pas plaire à tout le monde. Dès le départ, 2 jeunes sortent emmenant avec eux l'excellent Emile Arbes, un des meilleurs GS. Ils sont suivis par un tout bon coureur de Bagnères que Pol connait bien. Habitué à de longues échappées solitaires et victorieuses, il ne faut pas lui laisser un mètre. Notre samanais réagit donc et au premier passage de la ligne, à l’entrée du tronçon en terre, il est lancé à toute allure à 10 m. Hélas, une centaine de mètres plus loin, il rebondit sur un passage bosselé. Son vélo retombe un rien en travers, juste assez pour lui faire perdre l’équilibre et aller réaliser un atterrissage parfait sur la terre battue et les cailloux.
Si physiquement, il s’en est relativement bien sorti (écorchures et brûlures habituelles), moralement, il était très déçu. Quant à son vélo et son équipement du club, ce n’est pas brillant ….
 

Roue libre au cœur de l'Ariège !

Rimont (09), le samedi 22 avril 2017 : Ufolep 
Participants : Denis Dupin en 4e catégorie, Baptiste Lacroix en 3e catégorie et David Gaillard en 2e catégorie.
 
Rimont est situé entre Saint-Girons et Foix, au cœur de l’Ariège et c’est rare pour nos coureurs de s’aventurer dans cette région. Le temps est magnifique et ça favorise l’envie de découvrir de nouveaux circuits et de nouveaux paysages dans cette magnifique vallée.
Le circuit proposé par le club du Couserans Cyclisme est long de 9,5 kilomètres et il y a un passage compliqué en vue de l’arrivée avec une belle vraie côte longue d’1 kilomètre environ se prolongeant par un long faux plat ramenant à l’arrivée. C’est un circuit pour puncheur plus que pour vrai grimpeur. Cela change de la majorité des courses déjà disputées sur le plat. Il en faut pour tout le monde !
Denis, qui n’a pas couru le week-end passé pour raisons professionnelles a hâte d’étrenner son nouveau carton GS. Le peloton fort de 26 unités est soumis d’entrée à de nombreuses attaques principalement de la part des coureurs de Muret toujours fort nombreux. Il ne faut pas en laisser partir un sinon, les autres bloquent la course. Denis le comprend vite et réagit à une échappée de 5 coureurs mais hélas, il marque un temps d’hésitation. Il ne peut rentrer et reste longtemps seul entre le groupe et le peloton principal qui finit par le rattraper. Fatigué par les efforts fournis pour tenter de rejoindre la tête de la course, il ne sprinte pas et termine 15e.
En 3e catégorie, ce ne sont pas moins de 32 coureurs qui se présentent au départ et ça va très vite. La côte est avalée au sprint au 1er et surtout au 2d tour ce qui inquiète Baptiste déjà à bloc pour suivre.
Heureusement, les ascensions suivantes se passent un peu plus tranquillement et la sélection s’opère par l’arrière. Baptiste s’accroche courageusement pour rester dans le groupe de tête. Après les efforts fournis, il n’a plus la force de sprinter valablement et termine à une bonne 12e place.
Le gros peloton des 1ère et 2e catégorie, 68 éléments au total, s’élance ensuite avec David bien attentif. A certains endroits, la route est assez étroite et dans ce gros peloton, il faut donc surveiller constamment son placement pour ne pas se laisser surprendre dans la côte. Comme Baptiste, il reste bien au cœur du peloton qui perd des unités à chaque tour mais lui aussi y laisse les forces nécessaires à un bon sprint. Il passe la ligne en 17e position sur 32 coureurs de 2e catégorie.
En conclusion, cette ourse a été un bon entraînement pour nos coureurs qui ont eu l'occasion de se tester sur un circuit présentant un peu de dénivelé juste avant d'aller à Boulogne-sur-Gesse et ensuite à Saint-Lary-Boujean. Denis a eu l'occasion de prendre ses repères dans sa nouvelle catégorie et de se rendre compte que c'est finalement tout aussi exigeant de tenter d'influencer la course en 4e catégorie que de la subir au milieu du peloton de 3e catégorie même si ça y roule un peu plus vite.
 

Utile pour la suite de la saison !

Fleurance (32), le lundi 17 avril 2017 : Ufolep
Participant : Xavier Techene en 3e catégorie
 
Afin de peaufiner sa condition physique, Xavier a décidé de participer à 2 courses en ce week-end de Pâques.
Il se rend donc à Fleurance où le circuit est tout plat et très court : 2,2 kilomètres. Le temps est splendide mais le vent est bien présent notamment dans la dernière ligne droite.
Exceptionnellement, le peloton est composé des coureurs de 2e et de 3e catégorie. L’allure est donc un rien plus élevée que dans les autres courses où, habituellement, les 3e roulent seuls. De plus, en 2e catégorie, la bagarre fait rage dès le départ. Cette petite différence de vitesse aura raison de notre représentant qui ressent encore la fatigue de la veille. Il lui est impossible de se montrer en tête comme il en a l’habitude mais il s’accroche courageusement. Il finit au milieu du peloton. Bon exercice pour Xavier qui trouve peu à peu le bon rythme de la compétition !
 

Un résultat couci-couça.......

Coussa (09), le lundi 17 avril 2017 : Ufolep 
Participant : Ludovic Lacroix en 2e catégorie
 
Ludo n’ayant pu effectuer une course entière à Clarac suite à l’incident relaté dans un article précédent, décide de faire le long déplacement à Coussa dans l’Ariège.
Le circuit, long d’environ 6 kilomètres est plat à l’exception de 2 petits raidillons qu’on passe en force. Le temps est toujours aussi estival.
Ludo se sent bien et a l’envie de faire oublier son abandon de la veille. A 25 kilomètres de l’arrivée, il se joint à une échappée de 5 coureurs dans laquelle il constate qu’il est le seul représentant de sa catégorie. Il y croit donc mais derrière, le peloton réagit très fort et tout se regroupe alors qu’il reste 2 tours de circuit à effectuer. Ludo ne se décourage pas et se mêle au sprint final, exercice qui n’est pas du tout sa spécialité. Il termine 12e.
Bonne place pour notre représentant qui a repris confiance en ses capacités avant de disputer quelques courses plus vallonnées qui lui conviendront mieux !
 

Belle collection de podiums !

Clarac, le dimanche de Pâques 16 avril 2017 : Ufolep 
Participants : Mathieu Baudriller et Pol Tombelle en 4e catégorie, Baptiste Lacroix et Xavier Techene en 3e catégorie, David Gaillard et Ludovic Lacroix en 2e catégorie.
 
Temps idéal pour la course organisée par le club de Clarac Comminges Cyclisme. Comme à son habitude, l’équipe de bénévoles de Serge Chaubard a bien fait son boulot et tout est au point avec en plus notre Céline Gaillard dans le rôle de Commissaire de course.
Le circuit proposé est tortueux et les routes étroites mais bon, chaque club fait avec les routes à disposition. Cette configuration rend la course difficile avec les relances incessantes.
Les participants sont nombreux dans toutes les catégories et les samanais ne sont pas en reste..
En G.S., on note le retour à la compétition de Mathieu. Il tiendra les roues dans le peloton, un peu, ... puis continuera seul à l’arrière. C’est courageux de sa part et il n’y a qu’en multipliant les participations aux courses qu’il progressera.
Pol est de retour dans cette catégorie comme chaque année à la même époque et il est inutile de revenir sur ses motivations bien connues maintenant. Dans son peloton, 2 clubs sont surreprésentés : Muret et Le Fousseret. Montréjeau et les Déjantés 65 sont également bien présents. Alors, quand dès le départ une échappée de 3 se forme avec des coureurs de ces équipes, Pol réagit car en tête du peloton, le rideau bleu de Muret et tricolore du Fousseret est déjà tiré. Il limite les écarts en menant seul le groupe pendant un bon tour mais comme il ne trouve pas de collaboration, il se replace à l’arrière. Tout finit par rentrer dans l’ordre après 35 kms et les nombreuses attaques qui suivent n’aboutissent pas. Pol veut faire le sprint mais il lance de trop loin. Il est débordé aux 200 m et est incapable de placer sa seconde accélération. Il termine finalement 4e, ce qui n’est quand même pas mal. Hélas, notre coureur doit quitter ses équipiers dès la fin de la course, tenaillé par une vive douleur à l’aine, souvenir de sa double fracture de la hanche de 2011 qui réapparait de temps en temps……
En 3e catégorie, ça part vite et dans tous les sens. Baptiste et Xavier se joignent tour à tour à des tentatives d’échappée mais malheureusement pour tous les candidats à un bon de sortie, tout finit par rentrer dans l’ordre. Dans le final, Xavier, fatigué par les efforts fournis n'a pas la force de bien se placer et termine au cœur du peloton. Baptiste, quant à lui, remonte bien et surprend ses adversaires en accélérant à l’entrée de Clarac où il pénètre en tête lancé à fond. Personne n’arrive à boucher le petit trou qu’il a créé sauf l’excellent sprinter de Muret, déjà vainqueur à Eycheil, qui le déborde à 50 m de la ligne. Magnifique 2e place pour Baptiste qui prouve son bon état de forme après son podium de la semaine dernière.
En 2e catégorie, ça part très vite également. Malheureusement, Ludo est balancé de suite au fossé dans le virage en épingle du bout du circuit. Sans gravité mais le peloton lancé à toute allure est déjà loin quand il remonte sur son vélo. Il effectue encore quelques tours mais, découragé, il abandonne. David, qui s’aligne diminué par des problèmes intestinaux, laisse passer l’orage au sein du peloton. Quand une arrivée au sprint semble inéluctable, il se replace bien mais, affaibli, il ne peut faire mieux que 4e, belle place dont beaucoup se contenteraient. David était lui un peu déçu car il n’a pu se donner à fond dans le sprint. Il se sentait capable de faire beaucoup mieux sans ses petits problèmes. Espérons que cette course disputée avec un intestin récalcitrant n’aura pas laisser de trace (au fond de son cuissard ? disait une mauvaise langue) sur la condition physique actuellement excellente de notre sociétaire.
Ne faisons pas la fine bouche, avec un podium, certes pas sur la plus haute marche, dans chacune des courses où il avait des représentants, Roue Libre peut s’estimer heureux de son dimanche de Pâques.
 

Roue libre retrouve le chemin du podium !

Muret (31), le dimanche 9 avril 2017 : Ufolep 
Participants : Baptiste Lacroix et Xavier Techene en 3e catégorie. Ludovic Lacroix en 2e catégorie.
 
Temps estival pour la course organisée par l’AS Muret Cycliste sur le circuit des Caretes ! Ce dernier est uniformément plat et est composé qu’un grand rectangle. Le vent d’autan est bien présent mais c’est le seul élément qui peut perturber les participants.
En 3e catégorie, ils sont environ 35 au départ. Le premier tour est accompli calmement et puis viennent les premières attaques. L’une d’entre-elles semble bien plus sérieuse. Nos deux samanais réagissent tour à tour espérant se joindre aux 4 audacieux mais ils finissent par provoquer un regroupement général. Au tour suivant, 4 hommes se dégagent à nouveau. Les grands clubs sont représentés : St Go, Le Fousseret, Empalot et Muret. La fin de la course risque d’être bloquée par les équipiers et Baptiste l’a bien compris. Il sort seul pour boucher un trou déjà conséquent. Il y réussit au prix d’un violent effort. Il reste 35 kms à parcourir et le petit groupe de 5 ne sera plus rejoint car l’entente est bonne. Derrière les équipiers dont Xavier, montent bonne garde pour stabiliser l’écart à la minute. Du moins, c’est ce qui semble logique car, contre toute attente, les murétains se mettent à rouler alors qu’ils ont un coureur à l’avant. L’écart fond rapidement mais chez les 5, il y a encore de la ressource. Ils accélèrent et le suspense restera entier jusqu’à la fin, les échappés conservant une petite avance sur la ligne. Baptiste paye son gros effort et souffre du dos. Il sent les crampes arriver mais il s’accroche jusqu’au bout. Il ne peut malheureusement pas disputer le sprint valablement et termine donc à une belle 5e ce qui permet à Roue Libre Saman de retrouver le chemin du podium.
En 2e catégorie, Ludovic, à court d’entraînement, reste bien calé au cœur du peloton toute la course. Son objectif était de faire du rythme. Mission accomplie !
 

Entre deux averses !

Bordères sur l’Echez (65), le dimanche 2 avril 2017 : Ufolep 
Participants : Denis Dupin et Pol Tombelle en 3e catégorie.
 
Il fallait être bien inconscient au moment de retirer son dossard au stand des inscriptions de la course organisée à Bordères. Il tombait des cordes et plus encore ! Pourtant, ils étaient 48 à s’inscrire en 3e catégorie dont Denis et Pol !
Les conversations vont bon train : « J’abandonne après un tour » dit le premier. « Je suis venu pour faire plaisir à l’organisateur », répond l’autre. « C’est un copain qui m’a entraîné ici » reprend le troisième. « Chez moi, il ne pleuvait pas » lance un autre, etc… Personne n’ose avouer être assez "C--"  pour rouler dans des conditions pareilles. Pendant le temps réservé à l’échauffement, on rencontre peu de monde sur le circuit. On ne dirait pas qu’il va y avoir une course cycliste à cet endroit. Et puis, à 13 h 25, la pluie s’arrête, un rayon de soleil perce, tout le monde se rassemble vite et le départ est donné. Au fil des tours, la route s’assèche et la course se finit sur le sec ou presque. Il reste en effet 300 m à parcourir quand une pluie torrentielle s’abat de nouveau sur Bordères… L’épreuve suivante sera retardée mais débutera aussi sans la moindre goutte….
Et la course dans tout cela ? Comme trop souvent cette année, on assiste à une balade sportive au cours de laquelle il ne se passe rien. Il y a bien les quelques tentatives d’échappée habituelles mais aucune ne compte pas plus d’une cinquantaine de mètres d’avance. Le niveau général des coureurs est excellent et sur un circuit plat, personne n’est réellement en difficulté et personne ne semble être assez fort pour prendre la course à son compte. Nos samanais passent leur heure trente d’effort (??) au milieu du peloton, calmement, prenant même le temps de discuter de choses et d’autres pour tromper leur ennui…. Dans les 2 derniers kilomètres, Pol remonte bien sur la droite pour participer au sprint mais pas assez pour être vraiment dans le coup au moment de l’emballage final. Celui-ci est perturbé par deux voitures roulant à très faible allure au milieu de la chaussée dans le même sens que les coureurs : zigzags, slalom géant, coups de freins, cris, … mais heureusement pas de chute ! Le classement des premiers en a subi les conséquences et certains avaient raison de déplorer cette intrusion de véhicules. Pol termine à une anecdotique 14e place. Denis suit un peu plus loin à la 28e place.
Nos deux sociétaires ont réalisé une bonne séance de rythme. Ils n’en espéraient pas tant en quittant leur domicile quelques heures plus tôt sous le déluge….
 

Rien d'enthousiasmant à raconter ......

Montréjeau (31), le dimanche 26 mars 2017 : Ufolep 
Participants : Denis Dupin, Baptiste Lacroix et Pol Tombelle en 3e catégorie, David Gaillard en 2e catégorie
 
En reculant la date de leur traditionnelle course, les dirigeants du CC Montréjeau ont eu le nez fin. En effet, après un nombre trop important d’éditions organisées sous la pluie, le soleil est bien présent et la température frôle les 20°. Bien sûr, le nombre de participants est en forte hausse. Malheureusement, le circuit proposé n’est quant à lui toujours pas à la hauteur. Certes, c’est difficile avec cette côte de 600 m prolongée par la descente vertigineuse de 400 m dans laquelle on n’a pas le temps de récupérer mais il en faut pour tout le monde. C’est surtout la qualité du revêtement de la majorité du parcours qui laisse à désirer et c’est peu dire. Par endroit, c’est complétement pourri. Il devient urgent de remédier au problème !
Sur ce circuit à parcourir 17 fois en 3e catégorie, nos samanais n’ont pas été à la fête. Pol est lâché du peloton fort de plus de 50 coureurs dans les derniers mètres de la 5e ascension et Denis au pied du 6e passage de la côte. Ce dernier se relève aussi vite et rentre à sa voiture. Pol continue jusqu’au 16e tour avec un petit groupe qui finit par être doublé. Il s’arrête pour saluer les nombreux supporters de Roue Libre placés au sommet de la côte et ne passe pas la ligne. Baptiste de son côté s’accroche devant plus longtemps que ses deux collègues mais il finit par lâcher prise. Il sera le seul à terminer la course, courageusement.
Pour l’épreuve des 1ères et 2e catégorie, les participants sont nombreux également. Une sélection s’opère rapidement avec un bon groupe où figurent 2 coureurs de la catégorie de David. Celui-ci suit dans le gros peloton qui joue donc la 3e place. Il souffre dans la côte mais il s’accroche. Malheureusement à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée, il est victime d’un ennui mécanique et il doit mettre pied à terre.
A méditer : Comme le disait Churchill : "Le succès c'est d'aller d'échec en échec sans perdre de son enthousiasme". Il faut apprendre de ses échecs pour aller de l'avant.
 

Trahison !!!!

Eycheil (09), le dimanche 19 mars 2017 : Ufolep 
Participants : Denis Dupin, Baptiste Lacroix, Xavier Techene et Pol Tombelle en 3e catégorie. Ludovic Lacroix en 2e catégorie.
 
Temps splendide pour cette épreuve organisée par le club du Couserans Cycliste à Eycheil, dans la périphérie de Saint-Girons en Ariège ! Le ciel est uniformément bleu et la température dépasse les 20 degrés. Il y a un peu de vent,  juste ce qu’il faut pour apporter un peu de fraîcheur.
Le circuit proposé dans un cadre très agréable à la vue a la forme d’une banane. On longe le Salat sur la rive gauche, on passe le pont à St Girons, on longe le Salat sur la rive droite, on passe le pont à Lacourt, etc… C’est tout plat. Seul inconvénient : les nombreux dos d’âne dans les petits villages traversés. Cela aura de l’importance pour nos Samanais.
Sur un tel circuit, le scénario est écrit à l’avance : un sprint massif est inévitable !
En 3e catégorie, ils sont 45 à s’élancer sous le regard de Séverine Zangheri, aussi efficace à l’organisation que d’habitude sur son vélo en catégorie GS. Les 5 premiers kilomètres sont parcourus au sprint et puis, ça se calme et commencent alors les innombrables tentatives d’attaque toutes vouées à l’échec. Xavier, pour sa rentrée 2017 se porte souvent en tête du peloton. Son but est bien sûr de peaufiner sa préparation en effectuant un maximum d’efforts. Après 45 kms, il rentre dans le rang bien normalement. A 2 kilomètres de l’arrivée, Denis se place en tête du peloton qui n'a perdu que peu d'éléments et effectue un travail de titan avec Pol dans sa roue. Personne n'arrive à le déborder.  Il s’écarte aux 500 m. Pol laisse passer 2 coureurs, s’impose juste derrière eux mais malheureusement, sur le dernier dos d’âne de la course, il est trahi…. par son matériel : la chaine de son vélo tombe du plateau vers l’extérieur. C’est terminé pour lui. Sa position idéale à 400 m de la ligne, son état de fraîcheur et surtout son envie de remercier Denis pour son aide aussi spontanée que désintéressée laissent présager que Pol était parti pour une très bonne place voire une très très bonne… On ne le saura jamais et c’est ce qui est frustrant pour notre coureur qui était extrêmement abattu après la course (30e place). De son côté, Baptiste a choisi de se placer dans la roue de Guillaume Sierra, notre ancien sociétaire, dont la forme actuelle est bien connue. Il ne peut malheureusement pas remonter au moment de l’emballage final et se classe 17e.
En 2e catégorie c’était aussi la reprise pour Ludovic opposé à 32 concurrents. Notre Samanais se contente de rester au milieu du peloton afin de travailler le rythme. Il participe au sprint final mais, on le sait, ce n’est pas sa spécialité…13e place pour Ludo
Comme Xavier, Ludovic peut se montrer satisfait de sa première course de la saison.
Insolite : Denis a déjà disputé 5 courses sous les couleurs de Roue Libre en 2017. Rien de spécial à ce propos sauf que ses 5 compétitions ont toutes été effectuées dans 5 départements différents : 32, 31, 65, 64 et 09. Globe-trotter ??
 

Dans le 64 pour changer !

Pau (64), le dimanche 12 mars 2017 : Ufolep 
Participant : Denis Dupin en 3e catégorie
 
La course d’ouverture Ufolep dans le département des Pyrénées Atlantiques a été organisée ce dimanche par le club du Guidon Cyclosportif de Pau. Le circuit, situé dans un zoning industriel, est composé d’un grand rectangle complétement plat. La route est large et les relances se négocient facilement. A 13 h, le ciel est couvert, il fait humide, froid et venteux ! Quel contraste avec les 25° ensoleillés de la veille à Montoussin !
Denis Dupin, notre nouveau membre 2017 était retenu samedi par ses occupations professionnelles. Il tenait à courir ce week-end afin de ne pas perdre le rythme, quitte à effectuer un long déplacement. Il s’est donc rendu à Pau pour déjà sa 4e compétition sous les couleurs de Roue Libre.
Après les quelques escarmouches habituelles, 6 coureurs sortent de l’énorme peloton. On a à peine parcouru une douzaine de kilomètres. La chasse est menée tambour battant mais rien n’y fait, l’écart ne faiblit pas. Denis est bien à l’abri au milieu du groupe, à l’affût d’une éventuelle occasion de se mettre en évidence. Malheureusement, à 4 tours de l’arrivée, la pluie commence à tomber à torrent. Le peloton abdique et se disloque. Les 6 premiers vont se disputer la victoire sans plus être inquiétés.
Bon entrainement pour Denis !
 

Des courses bien insipides.......

Montoussin (31), le samedi 11 mars 2017 : Ufolep 
Participants : Pol Tombelle en 3e catégorie et David Gaillard en 2e catégorie
 
Le circuit de Montoussin a la réputation d’être usant et celle-ci n’est pas usurpée. Après une descente vertigineuse et un court tronçon de plat, le parcours est constitué d’un long faux plat montant qui se termine en une véritable côte dans les 300 mètres précédant l’arrivée.
La course se déroule à moins de 30 kms de Saman, la météo est idéale, plein soleil et jusqu’à 25°, le club organisateur est celui avec lequel Roue libre a tissé d’excellentes relations dans le cadre de l’organisation de la Ronde du Comminges et pourtant, il n’y a que 2 samanais au départ !!
A 13 heures, après les directives communiquées par l’organisateur de ce grand prix d’ouverture « souvenir Sébastien Parent », le départ des 52 inscrits en 3e catégorie est donné. Jamais, la course ne parvient à s’emballer malgré les tentatives d’attaque. Les rares audacieux ne prennent jamais plus d’une centaine de mètre avant d’être ramenés à la raison. L’allure est élevée mais régulière. Ca roule au train. Cette situation convient bien à Pol, fortement enrhumé et qui éprouve des difficultés à respirer convenablement. Il reste bien au milieu du peloton, monte à l’aise, recolle dans la descente et ce à 20 reprises. Les derniers échappés sont repris dans les 500 derniers mètres et la course se joue au sprint auquel Pol, trop émoussé, ne participe pas. Il passe la ligne tranquillement en 35e position dans la longue file du peloton très étiré.
En 2e catégorie, David est opposé à 46 concurrents. Si on y ajoute les 43 de 1ère catégorie, cela fait un énorme peloton de 90 coureurs. Après quelques kilomètres, une quinzaine d’hommes sortent. Ils ne sont que 2 de la catégorie de David. Ils creusent vite un écart supérieur à la minute qu’ils conservent  jusqu’à l’arrivée. Le peloton ne donne jamais l’impression de pouvoir revenir même s’il est secoué de temps en temps par des tentatives de contre. David reste bien au milieu du groupe. A chaque passage, on remarque qu’il n’a pas son coup de pédale magique habituel. Au sprint pour la 3e place, il ne parvient pas à libérer toute sa puissance et finit à une honorable 8e place. Nos deux représentants sont restés bien discrets, comme le plus grand nombre des participants. Les connaissant, il n'y a rien d'alarmant à cette situation car ils feront tout pour retrouver au plus vite de bien meilleures sensations.
Petite consolation : David reste le leader (provisoire bien sûr après 2 courses ) du challenge Ufolep 31.
 

Une course pour costauds !

Bénac (65), le dimanche 5 mars 2017 : Ufolep 
Participants : Denis Dupin et Pol Tombelle en 3e catégorie.
 
C’est sur le circuit bien connu de Bénac qu’a eu lieu la course d’ouverture Ufolep dans le département des Hautes-Pyrénées.
Le parcours proposé est presqu’entièrement plat et constitué de très longues lignes droites sauf dans la traversée d’Hibarette où malheureusement, les services municipaux ont implanté dernièrement 3 dos d’âne. La température est idéale aux alentours de 15° et il fait sec. Ceux qui avaient promis le déluge se sont bien trompés ! Le vent est bien présent, pas dangereux mais assez soutenu pour influencer le déroulement de la course en augmentant la difficulté et en demandant aux participants un sens tactique supplémentaire : le placement dans le peloton.
Ce dernier est fort de 49 coureurs en 3e catégorie. Dès le départ, 2 hommes s’échappent et de nombreux coureurs sont déjà lâchés. Tout se regroupe mais vers le 20e kilomètre, le peloton accélère brutalement et tout le monde est à la file indienne dans la ligne droite à la sortie de Bénac. Bien sûr, ça casse vers la 10e place dans le vent. Le premier groupe va se disputer la victoire non sans avoir perdu l’un ou l’autre élément en cours de route. Nos deux samanais sont piégés dans le second groupe n’ayant tout simplement pas les jambes pour être devant. Dans le tour suivant, Pol, déjà un peu juste, est gêné par une jeune concurrente que le peloton double et qui zigzague sur la route. Il roule dans l’herbe du bas-côté, déchausse, remonte sur la route et se relance mais il est à 30 m. Il montre ses limites en ne parvenant pas à rentrer. Il continue alors derrière avec un coureur de Tostat et quitte le circuit discrètement à 2 tours de la fin. Après 60 kms, il y a des coureurs partout. Denis est à la peine dans un peloton qui roule toujours en file indienne et du mauvais côté de la chaussée : pas possible de s’abriter, c’est du chacun pour soi, à la pédale ! Ce groupe qu'on ne peut situer dans la course tant il y en a disséminés sur le circuit  se scinde en deux et Denis est derrière. Il doit s’employer fortement pour s’accrocher à ses compagnons d’infortune avec lesquels il termine  déçu de sa prestation, n’ayant aucune idée de son classement. Au final, il est 15e, ce qui est plus que correct vu les circonstances.
On a assisté à une vraie course pour costauds ce dimanche à Bénac et cette fois, nos représentants ne faisaient pas partie de cette catégorie de coureurs.
 

David déjà vainqueur pour la reprise ufolep !

Saint-Bertrand-de-Comminges (31), le dimanche 26 février 2017 : Ufolep 
Participants : Denis Dupin, Baptiste Lacroix et Pol Tombelle en 3e catégorie
                           David Gaillard en 2e catégorie 
C’est le club de Clarac qui a eu l’honneur d’organiser la première course Ufolep de la saison dans le département de la Haute-Garonne. Le circuit proposé est tracé dans la plaine au pied du village perché de Saint-Bertrand-de-Comminges et de sa basilique mondialement connue (UNESCO) avec en arrière-plan, nos belles Pyrénées aux sommets encore enneigés. Aucun relief n’est à signaler mais de nombreuses relances. La dernière ligne droite est malheureusement un peu courte et est précédée d’un virage à angle droit. Le temps est splendide avec 18° et un ciel tout bleu.
En 2e catégorie, opposé à 73 concurrents, David n’a pas laissé passer sa chance de remporter la victoire après une course tout en intelligence et en retenue. Dès le départ, le peloton se scinde en 2 parties. David est derrière mais seuls 3 coureurs de sa catégorie sont à l’avant. Pas de panique car ils craquent tour à tour et se font reprendre ! Malgré les vives accélérations et les tentatives d’attaque qui finissent par fatiguer les participants, il semble évident que la course va se terminer au sprint. Pour l’emporter, il faut impérativement virer dans les trois premiers à l’entrée de la ligne droite précédant la ligne d’arrivée. David l’a bien compris et discrètement, il se replace, remonte et puis fait l’effort au bon moment pour virer en deuxième position. Sa puissance fait alors le reste et il l’emporte facilement. Après une saison 2016 en demi-teinte pour raisons médicales, David retrouve immédiatement la plus haute marche du podium, ce qui laisse augurer une année 2017 riche en exploits.
En 3e catégorie, ce sont 48 coureurs qui s’élancent et dès le départ, les tentatives de sortie sont nombreuses. Nos 3 samanais, après l’expérience un peu décevante de Denis et Pol, la semaine dernière dans les vignobles de Plaimont, se font discrets mais supportent finalement bien les soubresauts du peloton lancé à très vive allure. Par deux fois, Baptiste accompagne une poignée d’audacieux mais en vain. Pol essaye aussi de partir en contre derrière un petit groupe mais sans plus de réussite. Comme en 2e catégorie, le sprint final semble inévitable. Dans le dernier tour, tout s’accélère encore et ça frotte énormément. Denis, prudent se relève aux 500 m (23e) et un peu plus loin, Baptiste serré de trop près par un jeune coureur, l’imite. Il termine néanmoins 12e. Pol est plus à l’aise dans ce genre de « combat ». Il vire dans les 10 premiers, remonte et puis contrôle pour ne pas terminer dans les 5 premiers auquel cas il ne pourrait pas, après 6 courses, intégrer la catégorie GS où, à son âge, il se sent mieux. Il finit à le 7e place à la moyenne de 40,5 km/h.
Une victoire et 3 coureurs rassurés sur leur condition physique, que demander de plus pour une reprise !
Le seul petit regret de la journée est le peu de samanais engagés sur cette belle épreuve …..
 
La journée des premières : La présence sur les bords de la route du petit Clément, le dernier né –à l’automne 2016- de la sympathique famille Gaillard venue en nombre encourager David (mais aussi les autres). On comprend mieux la motivation de notre sociétaire !
 
.
 

A travers les vignobles de Plaimont..........

Jû-Belloc (32),  le dimanche 19 février 2017 : Cyclosportive « A travers les vignobles de Plaimont »
 
Participants : Denis Dupin et Pol Tombelle
 
Alors que bon nombre des coureurs du club peaufinaient leur condition physique lors d’une sortie club musclée dans les Petites Pyrénées, Denis et Pol avaient choisi de de participer à la 1ère cyclosportive de la saison dans la région.
Pour la 20e édition d’A travers les vignobles de Plaimont, les organisateurs ont tout modifié : le lieu de départ, le circuit, le règlement et… la météo ! Après plusieurs éditions copieusement arrosées, il fait plein soleil avec 18° malgré un bon vent de SE. Le nouveau site de départ est plus pratique avec de belles possibilités de parking. Le parcours, un seul de 80 kms, est toujours aussi compliqué à gérer. Après la longue ascension vers les crêtes à la sortie de Plaisance, la route qui serpente sur le sommet pendant environ 30 kms ressemble au « Space Mountain » de Disneyland. Quant au règlement, le fait de ne faire qu’un parcours avec 2 départs, celui des licenciés toutes fédérations et tous âges confondus et celui des non-licenciés (avec certains qui ont oublié ?? qu’ils sont licenciés) enlève à ces derniers le plaisir de se confronter à de « vrais » coureurs et place dans un même peloton des FFC espoirs de 18 ans et des Ufolep GS de 65 ans. L’allure supérieure à 50 kms/h de ce premier peloton sera à l’origine de 2 chutes sans gravité dès les premiers kilomètres.
Pour nos représentants, l’objectif est de se tester. Alors qu’ils ont montré l’un comme l’autre de belles choses à l’entrainement, ils se sont retirés déçus de leur performance tant ils sont en souffrance, surtout Pol, dans les parties montantes. Denis est retardé par une chute devant lui dès le départ. Impossible de rentrer sur un peloton lancé à 50 km/h ! Pol subit le même sort au 6e km. Il profite d’un bon groupe pour rentrer sur la tête de la course mais au prix d’un effort violent. Dès la 1ère côte, vers le km 17, il est laissé sur place par le peloton. Denis revient avec un petit groupe mais est ensuite victime d’un ennui mécanique. Pol commence la route des crêtes avec 15 mètres de retard sur 5 ou 6 coureurs dont José Sierra notre ancien membre. Pendant 5 km environ, il tente de boucher le trou mais il est sans force et doit laisser filer. Il fera 20 kms seul avant d’être repris par le groupe de Denis à 25 kms de l’arrivée. Le rythme est bon et permet de rattraper de nombreux participants. Il reste une côte à 5 kms de l’arrivée. Dans celle-ci, les premiers du second départ font la jonction avec le groupe de nos deux samanais. C’est la pagaille, certains comme Denis, se relèvent de suite par prudence, d’autres accrochent plus ou moins. Au final, Pol termine 124e sur 165 classés (10e cat F) et Denis 133e (34e cat D). Ces places sont décevantes bien sûr, mais la moyenne supérieure à 34 km/h, est rassurante pour la suite. En courses Ufolep, ils ne trouveront en effet pas souvent des parcours aussi exigeants par endroit et des concurrents tous aussi costauds dans leur catégorie.